Une mere parfaitePrenez une pincée de Desperate Housewives, ajoutez une écriture à la Gillian Flynn, transférez le tout à New York, et vous obtenez La Mère Parfaite. Qui, comment, et surtout pourquoi, a-t-on enlevé le petit Midas ? Que cache Winnie, sa mère aussi mystérieuse qu’apathique ? C’est ce que Colette, Nell et Francie vont tenter de découvrir. Mais elles-mêmes ont des secrets à protéger. Aimée Molloy nous entraîne dans cette histoire plus compliquée qu’il n’y parait. De suppositions en nouvelles conjonctures, et de révélations en nouveaux secrets, les chapitres nous amènent à douter de tout et de tout le monde. Et pourtant, même après avoir passé tous les protagonistes sous le microscope, la fin reste une réelle surprise. (critique tirée d’annesophiebooks)

Le colisNous sommes plongés dans les pensées du personnage principal, Emma, une psychiatre où tout se bouscule dans sa tête suite à un grave traumatisme. Depuis, elle a une phobie de son agresseur. N'ayant pas pu le voir, elle l'imagine partout et elle en vient à douter de la véracité des événements qui se produisent… Et nous aussi !

Polar psychologique rondement mené !

SuccionDouze ans après la disparition d’une jeune fille à Hafnarfjördur, une capsule témoin est déterrée à Reykjavik. Elle contient entre autres un message anonyme qui liste les initiales de personnes destinées à être tuées. Peu de temps après, deux mains coupées sont retrouvées dans un jacuzzi en centre-ville.
Un polar sombre et violent mais fort bien ficelé.

pivotTout oppose Anna et Paul ; et pourtant ils vont s’aimer passionnément… Un amour si dense et si parfait qu’il suffirait d’un rien pour qu’il vole en éclats…

Roman tout en finesse avec des personnages et des situations justes et fouillés. Un premier roman qui sonne vrai, sensible et attachant...